La recherche du sens

12 novembre 2015 • Christian Becquereau

Tout le monde se gargarise de la recherche de sens comme s’il s’agissait de la panacée de la motivation. Ca nous paraît évident mais est-ce si sûr ? Et si nous faisions un petit tour du propriétaire ( ?)

Dans les années 90, la mode était aux projets d’entreprise qui monopolisaient tous les collaborateurs ou presque. Les directions ont mobilisé l’intelligence, l’énergie et l’enthousiasme. Ils avaient inventé l’intelligence collective bien avant la mode d’aujourd’hui.

C’était génial, sauf qu’une fois le projet élaboré… chacun retournait à sa tâche. Et chacun était en droit de se poser la question : « qui est dupe dans l’histoire ? ». Un truc sans suite ou presque. Il y a bien eu :

-     l’affichage de la mission de l’entreprise,

-     la publication de ses valeurs…

Et alors ? Le quotidien restait désespérément le même.

Tout le monde était de bonne foi mais cela sonnait comme un marché de dupe ???? Convenez qu’il y a quelque chose qui ne tourne par rond dans ce qui devrait être une belle histoire. Cependant, cette recherche collective de sens était exceptionnelle. En final, cela a desservi les chances d’une collaboration efficace, confiante et durable.

Mon ami Jacques est un acteur économique qui a lancé, il y a des années : « le laboratoire du management ». Chaque entreprise y était représentée par la Direction Générale et la DRH dans le but de valoriser le capital humain. Les entreprises engagées dans son labo voulaient remettre l’Homme au cœur de l’entreprise. Naturellement, chaque participant au labo engagé dans la démarche, commençait par d’élaboration du projet de son entreprise comme dans les années 90. C’est très bien, sauf que cette fois, le labo proposait un outil de mesure du capital humain. Cette continuité et les actions associées faisaient vivre le projet d’entreprise dans la durée. Ce furent de belles aventures.

Alors, nous revoici au point de départ. Ce qui sauvait le laboratoire du management, ce n’était pas tant le sens élaboré dans le projet d’entreprise mais le suivi au quotidien. Le sens n’est pas autosuffisant.

Dans le prochain billet, nous tenterons de bousculer davantage cet acquis qui serait un moteur de motivation.

Et vous, que proposez-vous comme sens à vos collaborateurs ?

Etes-vous sûr de l’impact que ce sens produit sur leur motivation ? Comment avez-vous vérifié qu’ils étaient davantage motivés ?

Est-ce que chaque jour, le sens que vous proposez les amène à avoir envie d’aller au boulot ?

Partagez vos expériences dans la zone commentaire.

||||| Like It 3 J’aime ! |||||

Ecrire un commentaire

 (OBLIGATOIRE, MERCI)